Consommé en Asie depuis des millénaires, le thé est la boisson la plus ivre au monde après l’eau. Originaires de Chine, du Japon ou d’ailleurs, les variétés de thé vert sont infinies et de nouveaux cultivars apparaissent continuellement. L’anime le plus populaire Mais des jardins les plus prestigieux aux thés les plus médiocres, choisir le thé vert peut être accablant. Doit-on préférer les thés des maisons spécialisées (Mariage Frères, Palais des thés, Dammann Frères…) à ceux vendus dans les hypermarchés (Lipton, Twinings, Tetley…)? Comment le choisir et le préparer au mieux pour respecter un produit de qualité? Que Choose vous guide à travers la jungle de feuilles de thé.

CHINE-JAPON, QUELLES SONT LES DIFFÉRENCES? : Meilleur thé vert

Dans tous les thés verts, les feuilles subissent peu ou pas d’oxydation, contrairement au thé noir. Pour éviter ce phénomène, ils sont soumis à de la chaleur juste après la cueillette pour arrêter les enzymes oxydantes. Ce procédé appelé dessiccation varie en fonction du savoir-faire de ces deux producteurs de thé historiques.

La méthode chinoise ancienne nécessite un réservoir métallique chauffé au feu de bois ou à l’électricité (ou de gros cylindres dans les usines industrielles). Comment sauvegarder l’iphone Cette chaleur sèche préserve les senteurs florales et offre un thé au caractère végétal parfois rehaussé de notes de noisettes grillées.

In Japan, since the XVI century, the drying is done with steam, allowing in particular to create the type of Sencha teas, representing 70% of the Japanese production. It provides aromas of green vegetables supported by typical iodine and marine notes. Some Sencha stamped teas do not originate in Japan but made elsewhere in the world using this Japanese method.

QUELS SONT LES CRITÈRES POUR UN THÉ DE QUALITÉ? : Meilleur thé vert

Les meilleurs thés de notre sélection proviennent de maisons spécialisées. Ils sont également les plus chers. Le prix n’est pas un critère imparable, et le marketing peut parfois gonfler la note. Mais les thés de jardins prestigieux sont très chers à l’achat et les maisons de thé font généralement moins de profits sur ces produits que sur les thés communs ou les mélanges aromatisés. Il est donc peu probable qu’un thé vert trop bon marché soit de bonne qualité. Certains fabricants mélangent des thés de plusieurs origines (Indonésie, Chine, Kenya, etc.) issus de productions soumises à une forte pression commerciale et à un faible taux. Vous verrez cela si vous ouvrez un sac: une mouture sèche avec plus de poussière et de feuilles cassées que des feuilles entières, pas bon signe…

A l’inverse, les thés verts les plus prestigieux sont généralement les thés de printemps. Récoltés en février ou mars en Chine (selon les provinces) et à partir de fin avril au Japon, ils sont constitués des jeunes bourgeons, les plus tendres et les plus verts, «ce qui permet de limiter les résidus de pesticides car ces récoltes se déroulent à une saison optimale pour les théiers, qui nécessitent moins d’intrants chimiques pour les protéger ou les dynamiser », précisent Pierre et Florian du Parti du thé, boutique spécialisée à Paris. Mais attention, comme leurs feuilles prélevées sur les sommets des théiers, leur prix est proche des sommets!

Enfin, si le thé vert japonais est plus connu sous nos latitudes que le chinois, le meilleur côtoie le médiocre dans les deux origines. Par conséquent, mieux vaut demander conseil dans une boutique spécialisée pour se lancer.

STOCKAGE, PRÉPARATION: LES BASES D’UN BON THÉ VERT!

Le thé vert perd rapidement son arôme car son oxydation est très rapide. En sachet, il est donc mieux conservé dans un emballage individuel. Qu’il soit en vrac ou en sac, il peut généralement se conserver à l’abri de la lumière et, si possible, dans un endroit frais sans humidité. Si vous le placez au réfrigérateur, mettez-le dans une boîte hermétique pour ne pas absorber les odeurs fortes (oignons, fromages, etc.).

L’eau du robinet doit être évitée si elle est riche en calcaire ou en chlore, ce qui submerge les arômes et rend le thé amer. Nous préférons l’eau en bouteille, de source ou minérale, légèrement minéralisée (Mont Raucous, Volvic…).

Les feuilles de thé doivent également chauffer à la bonne température pour exprimer toute la richesse. Les thés verts fragiles infusent autour de 70 à 80 ° C contre 90 ° C pour le thé noir. Vidéo la plus vue sur youtube Si vous n’avez pas de bouilloire avec thermostat, une astuce consiste à porter de l’eau à ébullition, puis à y ajouter un quart d’eau froide avant de préparer votre thé. Le temps d’infusion est généralement de 1 à 3 minutes pour le thé japonais et de 2 à 4 minutes pour le thé chinois.

Types de thé en vrac

Si votre thé est en vrac, différents types de filtres s’offrent à vous. Papier jetable, textiles réutilisables, balles, ou filtres métalliques… Si certains experts estiment que ces matières peuvent parfois instiller un léger arrière-goût dans l’infusion. Cet effet reste très modeste. Cependant, évitez d’utiliser le même filtre réutilisable pour les noirs solides (thé fumé par exemple) ou les thés parfumés et verts. L’essentiel est de choisir un récipient suffisamment grand pour que les feuilles se déplient au contact de l’eau. Et livrer toute leur saveur. Il n’est pas nécessaire de bourrer votre filtre comme le foyer d’un tuyau. L’adage utilise 2 g de thé pour 20 cl d’eau.

Enfin, un thé de qualité doit être bu immédiatement après son infusion. Veuillez ne pas le mettre dans un thermos car son goût se détériore rapidement! D’autre part, vous pouvez infuser des thés de qualité plusieurs fois pour supporter jusqu’à 3 voire 4 infusions. La seule différence entre les boissons successives. Caféine (ou théine, dont la même molécule) est extraite à plus de 80% lors de la première infusion.

READ  Comment choisir la bonne brosse à dents électrique, connectée ou non

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here